Projets d'innovation

 
 

Projects d'innovation

Le service, en coordination avec les secteurs commerciaux du groupe, développe deux projets liés à la recherche dans le domaine des eaux usées urbaines.

Project Electrowetland :

Recherche et développement d'une nouvelle technologie pour améliorer l'efficacité du processus d'élimination de la matière organique des eaux usées, tout en permettant la récupération d'énergie électrique.

L'objectif est d'améliorer le rendement des systèmes de zone humide en générant un avantage compétitif pour l'entreprise sur le marché des stations d'épuration des eaux usées (STEP).

La recherche a pour but de perfectionner les systèmes de zone humide par l'incorporation de systèmes bioélectrochimiques afin d'améliorer l'efficacité des processus d'élimination de la matière organique, tout en cherchant à récupérer de l'énergie électrique pour qu'elle soit réutilisée dans la surveillance de tout le processus.

Ce projet est cofinancé à hauteur de 98 830,20 € par le Fonds européen de développement régional de l'Union européenne dans le cadre du programme opérationnel FEDER Catalogne 2014-2020. Objectif thématique : Promouvoir le développement technologique, l'innovation et une recherche de qualité.

Project Watertur:

Recherche de nouvelles technologies pour la gestion intelligente et durable du cycle de l'eau dans les installations touristiques. La recherche a pour objectif de développer des technologies innovantes afin d'optimiser les principaux points de consommation et d'épuration de l'eau et de les doter d'une plus grande intelligence, notamment dans le domaine récréatif et dans les différents systèmes de traitement présents dans une installation hôtelière.

Le projet cherche à appliquer une technologie avancée dans le traitement des eaux grises, soit les eaux usées issues d'une utilisation domestique comme le lavage des ustensiles, des vêtements et des personnes, et ce au moyen de la mise en place d'un milieu humide doté de murs verticaux et d'une technologie bioélectrochimique afin de générer de l'énergie.

Ce projet est cofinancé à hauteur de 516 776,40 € pour l'ensemble du projet et 44 045,95 € pour Sorigué, par le Fonds européen de développement régional de l'Union européenne dans le cadre du programme opérationnel FEDER Catalogne 2014-2020. Objectif thématique : Promouvoir le développement technologique, l'innovation et une recherche de qualité.

Les deux projets sont développés en collaboration avec le centre technologique Leitat, et ont été subventionnés par l'agence ACC1Ó, agence pour la compétitivité de l'entreprise, via le Fonds Européen pour développement régional dans le cadre du Programme Opérationnel FEDER de Catalogne 2014-2020.

Projet ResActiv
Recherche ayant pour objet le développement d'une technologie permettant de fabriquer un filtre à charbon actif à partir de pneumatiques usagés et de matière organique stabilisée, type de déchet qui jusqu'à présent n'a pas été étudié avec les nouvelles technologies. Ce nouveau produit devrait être capable d'absorber les mauvaises odeurs, les métaux lourds, la matière organique et les polluants qui font surface lors du traitement des eaux.

Le projet ResActiv cherche à fabriquer un produit à haute valeur ajoutée destiné au secteur du traitement des eaux et qui s'inscrive dans une démarche d'économie circulaire. L'idée est, d'autre part, de réduire la quantité de déchets déversés dans les décharges, en utilisant ceux qui n'ont pu jusqu'à maintenant être valorisés pour produire des matériaux ou de l'énergie.

Le projet ResActiv est entièrement développé par Sorigué. Au cours de la première phase du projet, le groupe recevra l'appui de l'Institut Carnot MICA (France) spécialisé dans les recherches sur le charbon actif.

Cette recherche bénéficie des aides aux centres de R & D pour les projets d'économie circulaire octroyées par l'agence ACCIÓ du gouvernement catalan, elle-même financée par l'Agence catalane des déchets (ARC).

Entre 2012 à 2020, le laboratoire de recherche a conduit différents projets de R&D&I, notamment :

Tubotex : projet dont l'objectif est la fabrication de canalisations à l'aide d'une technologie utilisant de nouveaux matériaux pour remplacer le béton armé dans la production de canalisations de grandes dimensions.  Ce projet bénéficie de l'approbation du conseil d'administration du Centre pour le développement technologique industriel (CDTI) et du soutien de l'Université polytechnique de Catalogne.

Nouveau système de pose d'enrobés ultra-minces (AUTL-PLUS) : projet qui optimise les caractéristiques fonctionnelles d'une couche de roulement à rendement de frottement élevé tout en garantissant une épaisseur de couche minimale et une robustesse maximale. Le projet a été financé par le Centre pour le développement technique industriel (CDTI) et par le Fonds européen de développement régional (FEDER).

Enrobés bitumineux à haute performance s’appuyant sur de nouvelles technologies à basse température (MB2t) : Ce projet a été développé  par un consortium de cinq entreprises du secteur dirigé par Sorigué, en collaboration avec le Conseil supérieur de la recherche scientifique espagnol (CSIC), et grâce au financement du Centre pour le développement technologique industriel espagnol (CDTI).

Neoballast : création d’un ballast à haute performance, longue durée et écologique. Ce nouveau produit a pour but de remédier aux deux déficiences majeures des plates-formes ferroviaires: la dégradation de la voie et l’émission de bruits et de vibrations. Le projet s'est enregistré dans le programme Horizon 2020 et bénéficie de la participation de COMSA, Dynamics, Structures and Systems International, Talleres Felipe Verdés et Mapei.

Émulsion à haute performance pour le recyclage à froid : Conçue par Sorigué, l’émulsion ECL2REC permet d’obtenir un enrobé plus cohésif et dont le temps de séchage est réduit, ce qui en fait une alternative durable pour la rénovation structurelle de chaussées vieillissantes.

Utilisation efficiente du fraisage : Mené en exclusivité par Sorigué, ce projet étudie l'accroissement de l'efficience du recyclage en usine.

Albepav : développement de mélange tempérés via l’introduction de verre recyclé de manière a réduire l’effet “heat island” o “ îlot de chaleur” sur le revêtement, en collaboration avec COMSA et Progeo et l’Universitat Politècnica de Catalunya (UPC). Ce projet a été financé par le Centre de Développement Technologique Industriel (CDTI).

Emulsions bimodales : projet d'amélioration de la viscosité des émulsions concentrées actuelles à partir de la distribution différentielle de la taille des particules. Développé exclusivement pour Sorigué.

Revêtements sûrs : l'entreprise Sorigué, en collaboration avec deux sections du groupe Applus+, IDIADA et Energy & Industry, participe au projet « Future Roads Energy and Adherence Knowledge ». Ce projet a pour objectif d'approfondir les connaissances concernant les processus d'adhérence entre le revêtement et les pneumatiques dans les différentes conditions de prestation de service. L'objectif de ce partenariat est de faire évoluer la conception du revêtement, d'améliorer la capacité de prédiction du comportement de l'ensemble et de mieux connaître les facteurs influant sur les prestations de l'enrobé.

Sequ2 : étude de faisabilité technique et économique d'un procédé industriel permettant de revaloriser les matériaux retirés des voies en fin de vie. L'objectif de ce projet est de compléter les lignes de recyclage existantes, afin de répondre aux situations dans lesquelles les contraintes techniques ne permettent pas d'intégrer ces matériaux ou d'augmenter leur proportion selon les moyens actuellement appliqués.

Piezoroad : ce projet vise à développer des éléments de production électrique reposant sur l'utilisation de capteurs piézoélectriques susceptibles d'être installés de manière extensive dans le revêtement des voies de circulation. Il bénéficie de la collaboration de l'Universitat Politècnica de Catalunya (Université Polytechnique de Catalogne), et du financement le Centro para el Desarrollo Tecnológico Industrial (Centre pour le Développement Technologique Industriel, CDTI).

Smartmove : conception d'une technologie fondée sur des marqueurs magnétiques, dans le but d'accroître la sécurité préventive des véhicules autonomes en circulation. Ce système vise à renforcer les dispositifs conventionnels de détection d'obstacles, guidés par des caméras ou une télédétection par laser (LIDAR). Projet conduit en collaboration avec le groupe Elecnor et l'Universitat Politècnica de Catalunya (Université Polytechnique de Catalogne, UPC), et financé par ACCIÓ, dans le cadre de l'appel à projets « Nuclis de Recerca industrial i desenvolupament experimental » (Pôles de recherche industrielle et de développement expérimental), pour le développement de la stratégie RIS3CAT.

Entre 2011 et 2014, Sorigué a participé, avec Codorniu, l'IRTA et l'IAS-CSIC, au projet intitulé « Développement au niveau commercial d'un outil en vue de gérer efficacement la programmation de l'irrigation de parcelles à partir d'images thermiques haute résolution ». Le projet a été financé par le ministère des Sciences et de l'Innovation dans le cadre de l'appel à projets Innpacto qui a eu lieu en 2011.

Grâce au développement de ce projet, il a été possible de concevoir un outil permettant aux agriculteurs d'effectuer une irrigation efficace, car ils peuvent savoir à tout moment l'état hydrique de chacune des zones d'une parcelle. Cela représente une avancée majeure dans la gestion efficace de grandes surfaces.